Du 4 avril au 31 mai 2003


Après la 1ère guerre mondiale, André Masson rentre à Paris et s’installe en 1922 dans son atelier, 45 rue Blomet, lieu de rencontres quotidiennes des hommes qui resteront ses amis pour la vie : Desnos, Artaud, Leiris, Eluard, Limbour, Aragon, Max jacob, Miro qui partage son atelier et Kahnweiler qui sera son marchand pour un demi siècle.

Il entre au groupe surréaliste en formation, invité par André Breton, et réalise en 1923 ses premiers dessins automatiques.

En 1925, le peintre rencontre Georges Bataille. L’amitié intense des deux hommes conduira à une réflexion commune et déterminante sur la situation et la culture du monde occidental.

Autour de l’œuvre d’André Masson toujours présente, seront exposés des œuvres originales, sculptures, photographies et manuscrits de ses amis artistes et poètes de la rue Blomet et de ceux qu’il a connu plus tard, parmi lesquels : Calder, Dali, Gracq, Lam, Man Ray, Michaux, Péret, Prévert, Sima.